สมัครได้เงินฟรี_ตารางสูตรบาคาร่า_คาสิโนออนไลน์

Par Dorian Paterne Mouketou

Vous avez été nombreuses et nombreux à franchir l’étape de la vie universitaire en posant vos premiers pas sur les trois campus de l’Université de Sherbrooke. à l’assaut des informations dont vous avez besoin pour mieux vous intégrer à la vie étudiante, vous avez participé aux journées de la rentrée sur le campus principal. Avez-vous remarqué que vous avez un journal étudiant? Quel r?le joue-t-il sur les campus?

La place de la presse étudiante

Les journaux étudiants sont des inventions qui datent de plusieurs décennies. Le Collectif, lui, a vu le jour en 1977. Toutefois, son ancêtre est né en décembre 1955?sous le nom du Journal des étudiants de l’Université de Sherbrooke. C’est donc dire que le journal étudiant de l’Université de Sherbrooke existe depuis 68 ans! Cela dit, quel r?le joue Le Collectif, qui fête ses 41 ans cette année?

Mon plus grand mandat et ma plus grande motivation, c’est de veiller au respect de la ligne éditoriale du journal. Il s’agit de traiter des sujets et des enjeux qui touchent les étudiantes et les étudiants de l’Université de Sherbrooke, et ce, sur les trois campus. Le journal répond à cette mission fondamentale en parcourant Sherbrooke et les environs, en rencontrant des personnes dont les idées et les initiatives touchent de loin ou de près les membres de la communauté étudiante.

Votre journal étudiant vous informe ainsi des enjeux qui vous concernent. Notre équipe de rédaction, grace à la contribution des étudiantes et des étudiants collaborant au journal, écrit et révise des articles qui peuvent avoir un impact réel sur la vie étudiante. En tant que média étudiant, notre r?le est de traiter la nouvelle sans un angle différent que celui du journal Le Devoir ou de La Presse. Par exemple, lorsqu’il est question de coupures budgétaires par le gouvernement, Le Collectif vous informe de la fa?on dont vous serez concrètement touché (e)s.

De ce fait, la presse étudiante a la légitimité d’avoir une place sur ces campus de l’Université. Elle est aussi un lieu de rassemblement étudiant, une tribune pour celles et ceux manifestant une opinion, que ce soit pour dénoncer ou pour donner de la visibilité aux initiatives étudiantes et institutionnelles. En bref, la presse étudiante veut perpétuer la valeur fondamentale qu’est la liberté d’expression.

Comment fonctionne Le Collectif?

Désireux de couvrir un vaste champ de secteurs qui touchent la vie étudiante, Le Collectif s’est doté de quatre différentes sections?: Culture, Société, Campus et Sports. Les sections sont dotées des chefs de pupitre, qui supervisent la rédaction et révisent les articles écrits par les collaboratrices et collaborateurs du journal. Les articles sont publiés deux fois par mois en version papier, partout sur les trois campus de l’Université et dans 75 différents points de distributions dans la ville de Sherbrooke.

Les membres de la communauté étudiante peuvent aussi écrire des articles web qui, eux, n’ont pas de date de tombée fixe. Ainsi, nous sommes flexibles et pouvons traiter de tous les sujets qui nous enchantent. Partout en ville, dans un café ou bistro, et même sur le campus, vous trouverez votre journal étudiant imprimée sur 20 pages.

Ce que nous avons mis à votre disposition

Pour permettre aux étudiantes et étudiants désirant s’impliquer dans la rédaction d’article, le journal a mis à leur disposition un guide de rédaction journalistique. Ce guide jette les bases d’une familiarisation et d’une initiation au monde journalistique. Plusieurs outils y figurent et aider à la rédaction d’articles qui répondent aux normes. Notre souci d’être modernes nous a poussés à concevoir un guide de rédaction épicène. Car au 21e siècle ? le masculin ne l’emporte plus ?. Il faut avouer qu’écrire épicène n’est pas une mer à boire, mais cela demeure difficile. Nous nous devons de reprogrammer nos codes d’écriture et de prendre l’habitude d’écrire en pensant aux pratiques d’écriture inclusive ou à l’épicénisation.

Plus encore?: le journal a mis à la disposition de son équipe un camp de formation chaque début de session. Celui-ci veut offrir à l’équipe tous les outils dont elle a besoin pour mieux perpétuer la mission du journal. Les personnes s’impliquant au journal bénéficient également d’une formation continue, d’un suivi et d’un soutien de la part de l’équipe de rédaction.

Mieux encore?: le journal veut développer le sentiment d’appartenance de son équipe en favorisant les échanges dans un cadre convivial. Autrement dit, nous allons à toutes les deux semaines prendre un bon verre dans un bar afin de découvrir les gens qui participent aux activités du journal. Et tout le monde peut venir!

Comment vous pouvez vous impliquer?

Le Collectif est un journal con?u par et pour les membres de la communauté étudiante de l’Université de Sherbrooke. Tous les membres, peu importe leurs facultés et leurs programmes d’études, peuvent y exprimer leur point de vue, y publier leurs découvertes, y suggérer des dossiers importants, des projets artistiques, des reportages photos et vidéos. Vous pouvez proposer vos idées et suggérer des articles, ou encore dénoncer certaines situations dont vous êtes témoins et qui touchent les étudiantes et les étudiants de l’UdeS. ?

S’impliquer, ?a vous interpelle? Vous voulez faire une différence dans votre milieu et enrichir votre parcours académique? Vous voulez avoir un sentiment d’accomplissement dans votre communauté étudiante en l’informant des enjeux qui la touchent? Vous voulez développer vos compétences en rédaction et explorez le monde journalistique? Le Journal Le Collectif est fait pour vous!

Joignez-vous à notre mission possible: celle de former et d’informer les membres de la communauté étudiante. Pour ce faire, visitez notre site web ล็อกอิน www.themakeupwhoreder.com pour découvrir les dossiers que nous couvrons. Ou écrivez à la rédaction en chef à l’adresse redaction@lecollecti.ca pour soumettre vos idées.

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. ล็อกอิน En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.