เกมยิงปลาที่เล่นง่ายที่สุดในโลก_คาสิโนออนไลน์จีคลับ_เว็บบอลไทยวันนี้

Par Dorian Paterne Mouketou

Le recteur de l’Université de Sherbrooke, le Pr Pierre Cossette, a récemment annoncé son nouveau Plan stratégique 2018-2022. Au-delà de l’approche utilisée pour mettre ce nouveau plan de l’avant, Le Collectif s’est entretenu avec le recteur pour mieux en comprendre les enjeux pour les membres de la communauté étudiante.

Pourquoi ? Oser transformer ? ?

Lorsque nous avons invité le Pr Cossette dans nos locaux du Collectif, nous lui avons posé la question sur le titre de son nouveau plan stratégique pour l’UdeS. ? L’idée de transformer les choses était vraiment là, mais aussi l’idée de sortir des sentiers battus ?, souligne-t-il d’emblée. ? On a arrêté d’oser un peu par nécessité ?, poursuit le recteur pour qui le fait de prendre des risques peut être bénéfique. C’est ainsi que le Service des communications a choisi nul autre que l’incontournable David Goudreault pour faire un slam sur le nouveau plan stratégique.

Contribuer au rayonnement de la communauté étudiante

L’UdeS désire revoir son plan de communication. Monsieur Cossette, qui aime directement parler aux membres de la communauté universitaire, utilise des moyens dans ce sens. Le corps étudiant et le personnel re?oivent chaque mois une vidéo du recteur qui fait état de ses actions et des nouvelles importantes pour l’institution. Dans ce nouveau plan stratégique 2018-2022, l’équipe de direction veut revoir son plan de communication. D’abord, au niveau de la communication interne, l’établissement veut mettre en valeur les membres de la communauté universitaire. ? Notre stratégie de communication va être centrée sur des personnes ?, stipule M. Cossette, qui voudrait que la communication soit adaptée selon les cycles et selon les campus.

Travailler davantage avec les partenaires de l’UdeS

Au niveau de la communication externe, le recteur voudrait que le logo de l’institution soit associé à ses partenaires. ? L’Université de Sherbrooke se distinguait seule avant. Là, elle va se distinguer avec ses partenaires.?? Ainsi, dans ses communications, on pourrait voir le logo de l'UdeS avec celui de la Ville de Longueuil, du CIUSSS, de la commission régionale de Sherbrooke, de la FEUS, du REMDUS ou de la Ville Sherbrooke. L’Université voudrait adopter un plan de communication intégrée et du même coup accro?tre sa contribution à la société.

Après les coupes budgétaires…

Le budget provincial annoncé en février dernier avait suscité applaudissements et critiques. Dans un autre papier que nous avons écrit, la FEUS critiquait le gouvernement notamment sur la faiblesse des fonds pour la recherche et le manquant pour les stages rémunérés pour les autres programmes universitaires. Pour le recteur, la formule de financement n’est pas parfaite. ? La nouvelle formule de financement règle un bon nombre de problèmes, mais elle en crée d’autres aussi ?, fait-il état. L’UdeS s’est donc construit des thèmes fédérateurs pour lesquels elle va investir. Avec les investissements du gouvernement fédéral, l’institution pourrait ajouter assez de fonds pour soutenir la recherche.

Malgré les coupes budgétaires, le nombre de stages au niveau coopératif a quand même augmenté, y compris la masse salariale du corps étudiant. L’Université compte rajouter des fonds pour soutenir le Service des stages et du placement.

Du nouveau dans ce plan?

à part le plan de communication que l’UdeS voudrait mettre de l’avant, d’autres mesures importantes devraient se concrétiser. La conception du plan stratégique, ou du moins la réflexion qui a mené à elle, a pris source lorsque M. Cossette s’est intéressé au poste de recteur. ? Quand j’ai posé ma candidature, j’avais regardé l’analyse des besoins de l’Université que le collège électoral avait produite. J’ai vu ce qui avait été dit, j’ai proposé certaines choses. ?

Même s’il avait prévu sept chantiers dans son plan d’action, celui qui dirige l’institution en a finalement proposé cinq. Pour lui, le plan a été con?u pour répondre justement à l’analyse du collège électoral.

M.?Cossette entend par-dessus tout développer la fierté et l’engagement universitaire. Il voudra éventuellement créer un réseau d’adjointes et d’adjoints à la vie étudiante. Il désire également travailler avec les associations étudiantes et les partenaires de l'UdeS, en plus d’impliquer davantage la FEUS et le REMDUS.

Remobiliser la communauté universitaire

L’un des objectifs de M. Cossette est de mobiliser la communauté et de développer le sentiment d’appartenance. La démarche qui permet de réaliser le nouveau plan stratégique a donc impliqué beaucoup de gens. Environ 717 personnes du personnel enseignant ont répondu au sondage sur les orientations à privilégier en enseignement. Une participation qui a beaucoup dépassé les attentes. Des milliers de membres de la communauté étudiante se sont prononcés sur les valeurs qui étaient importantes pour eux.

L’étude à laquelle environ 5000 personnes ont participé a pu être réalisée par de nombreuses séances de travail, de chantiers thématiques, de sondages et de rencontres d’instances.

à propos du plan stratégique

Le plan peut être divisé en quatre parties. La première comporte les valeurs de l’UdeS. L’équipe de direction a voulu mettre de l’avant l’engagement, l’innovation, l’excellence et l’humanité au c?ur des valeurs de l’institution. ? En janvier 2018, près de 2500 membres de la communauté universitaire, dont la moitié sont des étudiantes et étudiants, se sont prononcés sur les valeurs et caractéristiques qui distinguent et qui illustrent la différence UdeS ?, nous précise l’introduction du rapport.

La seconde partie du plan se consacre à la vision de l’Université de Sherbrooke, qui veut être un acteur de changement dans le monde et dans la société. On verra dans la troisième partie du plan l’essentiel même du travail et ce que fait l’UdeS. Il y a principalement quatre orientations : ? Enrichir les programmes, la formation et l’expérience universitaire??, ? Stimuler le développement de la recherche en misant notamment sur l’interdisciplinarité ?, ?? Développer la fierté et l’engagement de toute la communauté universitaire ? et ? Positionner l’UdeS comme contributrice essentielle à notre société ?.

Au-delà des formules, il y a de réels enjeux, que la direction a classés en 22 objectifs. Globalement, ce qu’on veut pour l’Université. Faire partie des 15 plus grandes universités en recherche. L’UdeS a également publié ses 36 actions prioritaires. La recherche sera le pilier de la contribution de l’institution à la société. Les plans d’action vont toucher le Service des stages et du placement, la Faculté d’éducation, le Service des ressources financières.

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.